Vivons et jouons à Wembley !

16/11/2015

Quelques dizaines d’heures seulement après avoir ressenti les détonations terroristes autour du Stade de France, les Bleus sont appelés à tenir un rôle d’ambassadeurs. L’équipe de France de football jouera. Ce mardi à Wembley, au pays où le football a été inventé, elle portera donc bien plus que ses traditionnelles couleurs bleues. Elle symbolisera cette vie qui continue et la volonté de demeurer débout pour partager nos espérances de liberté, de respect de la personne humaine et de démocratie.
Oui, jouer au football est futile tout comme d’aller boire un pot entre amis à la terrasse de la « Belle équipe », rue de Charonne (19 morts, 9 blessés, vendredi). Oui, jouer au football est futile comme de s’offrir un concert de rock à la salle du Bataclan (89 morts vendredi). Oui, finalement tout peut devenir aussi futile que prendre plaisir à respirer les roses, de regarder le lever du jour ou d’embrasser ses enfants.
Jouer ou ne pas jouer ? La question était incontournable mais n’est-ce pas comme de se demander s’il est préférable de sortir du jeu ou d’y rester ? De vivre ou de mourir ? Alors que partout dans le monde, les couleurs bleu-blanc-rouge recouvrent les grands monuments en signe de solidarité et de deuil ; alors que partout des Marseillaises sont jouées ou entonnées spontanément, le jeu est un enjeu. Que ce soit du football, du théâtre ou un concert, qu’importe. Jouer c’est vivre. Jouer c’est aussi partager et nous rassembler bien au-delà de nos conditions sociales et religieuses.
Philippe PERON.