Russie écartée : l’ombre du dopage pèse sur les JO

22/07/2016

En 2015, l’agence mondiale anti-dopage (AMA) sur le dopage d’État avait affirmé que les JO 2012 de Londres avaient été « sabotés » par la présence d’athlètes dopés. Il fallait donc réagir d’urgence et avec une absolue fermeté ! C’est fait.

Quatorze agences nationales antidopages (1) dont la Nada allemande et l’Usada américaine (mais pas la France) avaient demandé l’exclusion de la Russie des JO 2016 à Rio (5-21 août). Elles ont été entendues ! Le Tribunal arbitral du sport (TAS) vient en effet de confirmer la sanction d’exclusion formulée le 17 juin par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF). A quelques jours des JO, l’athlétisme russe avec ses 68 représentants se voit donc claquer au nez la porte de Rio.

Tandis que la politique s’en mêle (Dimitri Peskov, porte-parole du Kremlin ou Vitali Moutko, ministre des sports) et que des athlètes russes crient à l’injustice (les champions du monde Maria Kichina (hauteur), Yelena Isinbayeva (perche) et Sergey Shubenkov (110 m haie), la pression semble extrême.

Dopage organisé ?

Pareille décision n’empêchera sans doute pas d’autres athlètes dopés de passer au travers des mailles du filet, mais elle réaffirme les règles du jeu qu’il est interdit de déroger. L’essentiel en fait ! Deuxième nation du tableau des médailles aux JO de Londres (17 médailles en athlétisme dont 8 titres mais plusieurs médailles retirées depuis pour dopage), la Russie semble avoir piétiné les valeurs et les règles collectives en vigueur. Doit-on rappeler que le rapport McLaren vient d’être rendu ? Dans 30 sports, de 2011 à 2015, il démontre clairement l’existence d’un système de dopage organisé par l’État russe. Un constat qui pourrait se traduire par une exclusion complète du pays, toutes disciplines sportives confondues. Injuste pour certains athlètes « propres » mais c’est le prix à payer… Qu’on se le dise. Le dopage est interdit aux JO et ailleurs.

Philippe PERON.

  1. Allemagne, USA, Autriche, Canada, Danemark, Égypte, Espagne, Finlande, Japon, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Suisse et Suède).