Romain Barras

04/10/2014
romain-barras

Extrait de l’agenda scolaire « Sports et Valeurs de l’ association l’enfance de l’art »

Agenda 2010 : « Mon père n’a pas voulu faire de mon frère et moi des athlètes de haut niveau mais des hommes bien dans leur peau. Tout petit, il m’a mis au décathlon. Vers l’âge de 9-10 ans, j’étais fort mais ensuite ma croissance fut très tardive. Je n’étais pas bon mais j’ai continué à me construire car j’aimais progresser. Durant plusieurs années, je savais pourtant que je ne pouvais pas gagner et ça m’a marqué.
J’ai toujours bossé pour être meilleur. En compétition, je n’ai pas de « haine » de l’adversaire, au contraire, je considère que c’est l’émulation qui fait progresser. Je crois que si tu cesses de vouloir être meilleur, tu arrêtes d’être bon. »

Agenda 2012 : « La première fois que j’ai été champion de France, c’était en espoirs et c’était déjà énorme pour moi et ma famille. A Barcelone en 2010, j’étais un peu perdu en me disant que j’étais devenu champion d’Europe. A l’arrivée du 1500 m, la dernière épreuve, tout s’est bousculé. J’ai regretté de ne pas partager plus d’instants avec mes proches.
Malheureusement, les obligations médiatiques et les sollicitations en tout genre vous contraignent à la superficialité. Or, le décathlon c’est tout l’inverse du superficiel.  »

Champion de France « Elite » 2011
Champion d’Europe 2010 de décathlon
Vainqueur du challenge mondial de Décathlon 2010

Sur le web : http://www.romain-barras.com/Facebook

ITW