L’Islande ce petit pays aux grands hommes !

L’Islande ce petit pays aux grands hommes !

L’Islande ce petit pays aux grands hommes !

by 15/06/2016

On a aimé l’Islande, son envie et sa solidarité ! Comment rester de glace et ne pas l’aimer ? Pour leur première participation à un Euro et à une grande compétition internationale, les Islandais ont tenu en échec le Portugal (1-1). Rien de moins et la performance à valeur d’exploit. Malgré 72 % de possession de balle adverse, ce petit pays de 323 000 habitants, 23 000 joueurs de football et seulement 100 joueurs pros a donné une leçon de courage et d’opiniâtreté au monde du football.

Grands hommes
Ultra-dominés, les Islandais sont de grands hommes. Grands hommes bleus dans les tribunes de Geoffroy-Guichard pour mettre cette fabuleuse ambiance de fête dont nous avons tous besoin. Grands hommes sur la pelouse quand le capitaine barbu Gunnarson n’a peur de personne à l’image de ses entrées en touche de 30 à 40 mètres ! Grands hommes pour faire le dos rond et égaliser au cœur même de la domination portugaise. Une Bascule psychologique signée d’un Bikir Djarnason (50’), insolent d’efficacité et de sang-froid alors que Cristiano Ronaldo, le ballon d’or, ratait, au contraire, des occasions qu’il ne laisse jamais passer d’habitude.

C’est donc ça le football qu’on aime et où rien n’est écrit d’avance. Ce football où le « petit » bouscule l’ordre établi et les idées reçus. C’était le jour des outsiders dans le groupe F. Quelques heures plus tôt, la Hongrie s’est offert un succès « surprise » sur l’Autriche (2-0). Elle n’avait plus joué l’Euro depuis 44 ans. Vive les nouveaux Islandais. Vive les revenants hongrois. Vive les surprises !

Philippe PERON.