Didier Drogba

21/01/2015
ddrogba

Extrait de l’agenda scolaire « Sports et Valeurs de l’ association l’enfance de l’art »

Agenda 2007 : « Ce qui m’a permis d’en arriver là, c’est de n’avoir jamais cessé d’être un grand rêveur. L’ambition c’est aussi la capacité aux rêves. Même dans la moments difficiles j’ai continuer à rêver et à avancer. Ceux-ci m’ont fait mûrir et m’ont aider à devenir un homme.

La pratique d’un sport collectif invite au respect de l’autre. Elle permet de découvrir d’autres cultures. C’est une façon d’apprendre le respect des hommes et de leurs différences. »

Agenda 2008 : « Le sport est un vecteur de paix. Avec la sélection ivoirienne, j’ai vécu un des moments les plus forts de ma carrière sportive le jour de notre qualification pour la Coupe du Monde en Allemagne. Dans l’exceptionnelle euphorie de la victoire, je me suis fait le porte-parole de l’équipe pour lancer un appel à la paix dans notre pays divisé par les querelles et par la crise. Les médias ont beaucoup relayé cet instant. Notre appel n’a peut-être pas ramené la paix mais il a changé pas mal de choses parce qu’il a considérablement altéré les tensions qui régnaient en Côte d’Ivoire et c’est déjà extrêmement important.
Depuis ce jour-là, j’ai mieux compris notre responsabilité de sportif de haut niveau et l’importance du rôle que nous pouvions tenir. On fait de nous des icônes, des modèles et les gens ont une image de nous à laquelle on doit se tenir sans pour autant changer notre façon d’être et de rester des hommes. canaliser. »

Agenda 2009 – 2014 : « La patience et la persévérance sont essentielles parce que le parcours de quelqu’un, les victoires ou parfois la célébrité sont des choses qui se construisent. Plus on a passé de temps à se construire plus les chances de durer sont importantes. A l’inverse, tout peut vite s’effondrer si on n’a pas fait l’effort d’avoir des bases solides. Parfois, cette construction impose de se remettre en question. Là où j’ai le plus appris c’est à mes débuts comme stagiaire-pro. Je me suis vu trop beau, trop fort. Je pensais que tout serait facile mais je n’écoutais personne et j’allais droit dans le mur. Le déclic s’est produit quand j’ai compris qu’il me fallait travailler plus et écouter les conseils qu’on me donnait. »

Agenda 2010 : « La Fondation Didier Drogba a été créée en 2005. Nous avons veillé à ce qu’elle ne grandisse pas trop vite. Nous avons fait beaucoup de donations à des orphelinats et des hôpitaux, en essayant de croître et de nous focaliser plus sur l’aide aux gens qui en ont besoin. Les domaines d’action de la fondation sont la santé, l’éducation et l’enfance. Nous avons essayé de choisir des domaines qui concernent toute l’Afrique. Il s’agit d’une fondation qui n’intervient pas seulement en Côte d’Ivoire, mais sur tout le continent africain. Nous avons également pu faire des donations à Haïti et dans d’autres pays, comme au Japon après le tremblement de terre.
L’objectif de notre fondation est de collecter des dons dans le but de construire des cliniques, ici en Côte d’Ivoire, car après la crise qui a frappé le pays, il y a eu un manque de fonds. C’est une façon pour moi d’apporter une petite contribution pour aider le pays à se remettre. Il y aura aussi plus de projets et d’écoles, car l’éducation est à la base de tout. »

Agenda 2012 : « J’ai l’impression qu’il n’y a qu’une partie du monde qui peut avancer vers le futur et que l’autre a été abandonnée. Créée en 2007, la Fondation Didier Drogba a pour objectif d’apporter un soutien concret à la population africaine, en termes de santé et d’éducation. Cette fondation a entrepris de construire des cliniques en Côte d’Ivoire. Le 10 mars 2012, j’ai organisé à Londres un nouveau gala de charité pour contribuer à financer le projet. On ne peut pas sauver le monde entier mais chacun peut apporter sa contribution. J’essaie d’apporter la mienne. »

Agenda 2013 : « La Fondation Didier Drogba a été créée en 2005. Nous avons veillé à ce qu’elle ne grandisse pas trop vite. Nous avons fait beaucoup de donations à des orphelinats et des hôpitaux, en essayant de croître et de nous focaliser plus sur l’aide aux gens qui en ont besoin. Les domaines d’action de la fondation sont la santé, l’éducation et l’enfance. Nous avons essayé de choisir des domaines qui concernent toute l’Afrique. Il s’agit d’une fondation qui n’intervient pas seulement en Côte d’Ivoire, mais sur tout le continent africain. Nous avons également pu faire des donations à Haïti et dans d’autres pays, comme au Japon après le tremblement de terre.
L’objectif de notre fondation est de collecter des dons dans le but de construire des cliniques, ici en Côte d’Ivoire, car après la crise qui a frappé le pays, il y a eu un manque de fonds. C’est une façon pour moi d’apporter une petite contribution pour aider le pays à se remettre. Il y aura aussi plus de projets et d’écoles, car l’éducation est à la base de tout. »

« Dans une équipe, tout le monde a sa place. Celui qui est là depuis longtemps comme celui qui vient d’arriver. Une équipe n’appartient à personne. Pas à moi, par exemple, même si je suis capitaine de la Côte d’Ivoire depuis 4 ans. Chacun peut prendre sa place. On est juste de passage. Seul le maillot reste. »

1er buteur africain à avoir marqué 100 buts en premier league.
Equipe nationale de Côte d’Ivoire, Ballon d’Or africain 2006 et 2009,
Vainqueur de la Ligue des Champions 2012 (Chelsea)
Champion d’Angleterre 2005, 2006 et 2010 (Chelsea),
Finaliste 2008 de la Ligue des Champions
Nommé ambassadeur itinérant de l’ONU.

www.didierdrogba.com/