Les chasseurs de fantômes n’étaient pas nés…

07/07/2016

Ils l’ont fait grâce à un doublé de Griezmann, l’homme du match et meilleur buteur de l’Euro. Les Bleus ont battu l’Allemagne 2-0. L’histoire du foot  n’en est pas encore revenue. Ce sera France   Portugal, en finale de l’Euro 2016 ! 

Dimanche, comme en 1984 face à l’Espagne, la France tentera, chez elle, de rafler le titre de champion d’Europe. Son troisième continental. Comme en 1984, c’est dans l’ambiance bouillante de Marseille (en demi finale 1984  face au… Portugal)  qu’elle a validé son ticket pour la finale. Sur un penalty (très sévère) transforme par Griezmann (1-0, 45′), les Bleus sont sortis indemnes d’une première période douloureuse.

Séville (1982), Guadalajara (1986), Rio (2014)… Sortis de la Coupe du Monde à trois reprises à l’occasion de deux demi-finales puis d’un quart de finale, les Bleus ne voulaient pas être les suivants des suivants… Hier, ils ont chassé les fantômes des Schumacher, Hrubesch, Rummenige, Brehme, Voller, Hummels.

Avec les Griezmann, double buteur (né en 1991), Kante (en 1991) Pogba (1993), les jeunes français ne se sont pas laissé paralyser par l’histoire et par l’ascendant psychologique « supposé » de la Mannschaft.

Objectif de l’Euro atteint et dépassé (une place dans le dernier carré), ils se sont lâchés pour aller chercher l’exploit sans lequel un parcours international ne prend pas de véritable dimension (Le Portugal, en demi-finale sans avoir remporté un match autrement qu’aux tirs au but).

Giroud comme un symbole

Né en septembre 1986, presque « au lendemain » de l’élimination la moins frustrante de Guadalajara (2-0), Olivier Giroud a, lui aussi, contribué à chasser les fantômes. Moins percutant, il a offert sa place à Gignac mais, avant le match, il avait ouvert la voie dans l’art de se décomplexer son groupe. Il a rappelé qu’il avait marqué 4 fois (3 en club, 1 en sélection) en sept matches face à Manuel Neuer, le gardien allemand… A propos de gardien, Hugo Lloris, auteur de trois arrêts décisifs, était bien le meilleur.

Philippe PERON.